Slam d’une Kabbaliste féministe : les cheveux d’une femme juive

Chaya Lester, une féministe kabbaliste de Jérusalem, explique dans cette vidéo pourquoi les femmes juives mariées couvrent leurs cheveux.

Elle acceuille chez elle chaque année des centaines de jeunes lors de grands repas de Shabbat. Semaines après semaiens, la même question revient en boucle de la part de ses invités : « Heu… excusez-moi de vous poser la question, mais pourquoi couvrez-vous vos cheveux comme ça? ».

Sous cette question que l’on s’est tous posée, ce sont en fait les piliers de la culture americaine et européene que nous portons, et son féminisme moderne, qu’elle qualifie de superficiel lorsqu’il est réduit à montrer son corps. Son turban, elle le définit comme une « déclaration; il symbolise des milliers d’années d’idéalisme religieux et de riches aspirations spirituelles ».

Une vidéo souriante toute en rime sur les effets de la culture, du mariage et du fait de se couvrir les cheveux, qui met en exergue la véritable signification du féminisme, ce « pouvoir féminin qui se trouve à l’intérieur ».

Retrouvez Tout Israël sur Facebook

Le poème est en anglais, sa traduction libre se trouve en dessous de la vidéo (mais puisque « Traduire, c’est Trahir », quelques belles rimes et références culturelles tendent malheureusement à s’estomper).

On essaie de suivre la vidéo en anglais, cette féministe dynamique décoiffe !

Urban Turban

Je couvre mes cheveux en signe de protestation

Envers Miley Cyrus

Et une culture

Qui nous rend aveugle

Nous empêche de voir la vraie beauté de la dignité féminine.

Lorsque des décennies de progrès durement acquis

Sont anéanties par un seul sexuel twerk

Un virage fatal sur ce que signifie vraiment être une féministe.

Ce sont les nombreux noeuds

De ma position dressée contre

Une société possédée par la quête

Du sex-appeal.

Lorsque les filles de 12 ans

Essayent de combler les abîmes

De leurs âmes

Avec de hauts talons, des dos-nus,

Et des collants strassés.

Je me lance dans la bataille et affirme

Que la force des femmes

Se trouve à l’intérieur.

Ne me jugez pas par la couleur de ma peau

Ni de la surface que j’en découvre

Afin de gagner votre attention.

Jugez-moi plutôt par le contenu de mon caractère

Pas par les lignes de ma silhouette.

Sur ce coton est écrit

Le manifeste d’une Kabbaliste féministe.

J’enveloppe le mystique

Dans chacun des tours de ce tissu unique.

Ce revêtement vient exprimer

L’Alliance sacrée du mariage.

Alors que pendant ce temps

Le mariage dans le monde moderne

Est une institution en ruine

Une maison sans charpente

Où nos enfants souffrent

De nos indiscrétions,

Divorces et indécences.

S’il vous plaît, ne vous méprenez pas

Je ne suis pas une prude

Pas une prêcheuse

Pas une gouvernante

Mais une mère

Et une amante

Qui considère sa sexualité sérieusement,

Mystiquement,

Parce que j’ai goûté à l’Unici-té ultime

À travers la Duo-té

Connue sous le nom de mariage.

Et comme un précieux nourrisson enveloppé dans un tissu

Cette duo-té se développe mieux dans l’intimité

Le revêtement, l’engagement.

Alors oui, s’il vous plaît, parlons de féminité

De ce que signifie vraiment être féministe

Une femme, une épouse,

Une mère, une fondatrice

Parce que quand on parle d’expression personnelle, ma sœur,

J’ai couvert la matière !

Traduction et article de Sarah Lessing

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s