Samir Kuntar aurait été tué dans la frappe attribuée à Tsahal

IsraPresse. Crédit photo: Wissam Nassar/Flash 90

Un raid aérien de Tsahal visant le plateau du Golan syrien aurait tué le tristement célèbre terroriste libanais Samir Kuntar mercredi, selon un rapport de Channel 2 se basant sur des sources arabes.

L’Observatoire syrien pour les droits de l’homme, basé en Angleterre, a affirmé que l’aviation israélienne a frappé un véhicule transportant cinq cibles. Trois Syriens fidèles au régime d’Assad appartenant à une milice druze basée dans le village de Hader et deux agents du groupe terroriste libanais Hezbollah, dont Samir Kuntar, auraient été tués dans l’attaque aérienne.

Samir Kuntar était un druze libanais ancien membre du Front de Libération de la Palestine, reconnu coupable de meurtres particulièrement violents.

Le 22 avril 1979, à peine âgé de 16 ans, il participe à la tentative d’enlèvement d’une famille israélienne de Nahariya qui aboutit à la mort de quatre Israéliens. Kuntar entre clandestinement en Israël par bateau et fait irruption avec trois autres terroristes dans un appartement. Il kidnappe un père de famille de 31 ans, Danny Haran, et sa fille Einat âgé de 4 ans. La mère réussit à se cacher avec leur fille de deux ans. Les deux otages sont emmenés vers une plage voisine. Selon les rapports, le terroriste libanais tue Danny Haran en lui tirant dans le dos, et bat à mort la petite Einat, fracassant son crâne contre des rochers.

Dans la maison, la mère complètement paniquée, étouffe accidentellement sa plus jeune fille à mort en essayant de l’empêcher de crier depuis leur cachette.

En Israël, Kuntar est considéré comme l’auteur de l’une des attaques terroristes les plus brutales de l’histoire du pays. Newsweek affirme que les détails de l’attaque sont « si écœurants qu’ils donnent la nausée même à certains ennemis d’Israël ».

Lors de sa libération pourtant en 2008 après 29 ans purgés en prison, faite dans le cadre d’un échange de prisonniers avec le Hezbollah contre les corps des Israéliens Ehoud Goldwasser et Eldad Regev, Kuntar a été reçu en héros au Liban et en Syrie. Le Président, le Premier ministre, et le président du Parlement libanais l’ont personnellement accueilli à sa descente de l’avion. Il est ensuite devenu le chef d’une milice basée dans le village de Hader, et a organisé de nombreuses attaques contre les soldats de Tsahal sur le plateau du Golan.

En novembre 2008, le président syrien Bachar al-Assad a également décoré Kuntar de la plus prestigieuse médaille du pays, l’Ordre du mérite syrien, et début 2009 le président iranien Mahmoud Ahmadinejad l’a officiellement honoré.

Kuntar a donné un certain nombre d’interviews depuis sa libération, et souvent mentionné son désir de tuer d’avantage de civils israéliens.

Retrouvez Tout Israël sur Facebook

Sarah Lalou Lessing

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s