Tsahal combat les dangers des réseaux sociaux

A Palestinian youth points to logos of Facebook and WhatsApp on his computer in Rafah, southern Gaza Strip February 22, 2014. Facebook Inc's purchase of fast-growing mobile-messaging start-up WhatsApp for $19 billion stunned the markets but analysts said the deal made strategic sense as it will solidify the social network's position as a leader in mobile. Photo Abed Rahim Khatib / Flash90

IsraPresse, crédit photo: Abed Rahim Khatib / Flash90

De nouvelles lignes directrices de Tsahal définissent clairement le comportement des soldats sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter et même WhatsApp. Alors que les soldats mettent en dangers leurs unités et l’organisation d’opérations militaires en publiant des informations sur les réseaux sociaux, Tsahal met de l’ordre dans ses rangs.

Il y a à peine une semaine, cinq parachutistes ont été confinés à leur base pendant 21 jours après avoir posté un clip d’eux-mêmes dansant sur la chanson « Golden Boy » qui représentait Israël à l’Eurovision. L’année dernière, des soldates avaient posté des photos d’elles nues, et une autre, Eden Abergil, avait posé tout sourire devant un prisonnier palestinien qui avait les yeux bandés.

The Israeli Soldier Eden Abergil, who photographed herself next to detained Palestinian prisoners, and published her photos in her Facebook Blog a few days ago. August 2010. Abergil was interviewed to the IDF Radio Galei Tzahal this morning, 17 August, saying she doesn't understand what she did wrong. The photos raised a public storm throughout Israel and the world. Photo from SACHIM.TUMBLER.COM /Flash90. *** Local Caption *** ??? ?????? ????'?? ?????? ?????? ?????? ???????? ?????? ???????  ????? ??

La soldate Eden Abergil. IsraPresse, crédit photo: SACHIM.TUMBLER.COM /Flash90

Un document de Tsahal avait été publié l’année dernière, expliquant le règlement militaire concernant les réseaux sociaux, sans pourtant parvenir à résoudre le problème. Un nouveau document a été distribué par le chef de l’Education de Tsahal, le général Avner Paz-Tzuk, suite à ses discussions avec l’ancien chef d’état-major Benny Gantz.

Cette fois, l’armée israélienne détaille exactement ce que les soldats sont autorisés à « faire » et « ne pas faire », avec les sanctions disciplinaires encourues.

Le document insiste sur l’importance de ne pas révéler des informations classifiées, comme des photos des bases de Tsahal, des numéros de divisions, ou les mouvements de troupes classées lors d’opérations militaires.

Retrouvez Tout Israël sur Facebook

Sarah Lalou Lessing

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s