Méa Shéarim: le monde aux « cent portes »

Le quartier ultra-orthodoxe de Méa Shéarim – « cent portes » en hébreu – constitue un monde à part entier. A deux pas de la rue centrale de Yaffo, cette partie de Jérusalem construite en 1874 fait basculer en un instant dans la spiritualité.

Et les « cent portes » de Méa Shéarim s’ouvrent sur un univers fait d’habits noirs et blancs, de livres de prière attendant d’être lus dans les endroits les plus improbables, de chapeaux plantés sur des têtes instruites, mais surtout d’une profondeur unique flottant dans les rues.

Méa Shéarim

Garçon consultant des livres disposés dans la rue. Photo de Sarah Lalou Lessing

Retrouvez Tout Israël sur Facebook

Sarah Lalou Lessing

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s