Mise en garde de Gantz : « Si Assad déstabilise le plateau du Golan, il paiera un lourd tribut »

Le chef d’état-major, le lieutenant-général de l’armée israélienne, Benny Gantz, a envoyé un message très clair au président syrien Bachar al-Assad, après que la Syrie a affirmé qu’elle avait détruit un véhicule de Tsahal qui aurait « traversé la frontière », et rejeté les allégations « ridicules » de soutien israélien aux rebelles syriens. « Si Assad déstabilise le plateau du Golan, il paiera un lourd tribut », a averti le chef d’état-major de Tsahal.

Quelques heures après que la Syrie a affirmé qu’elle avait détruit une jeep de l’armée israélienne entrée sur son territoire, Gantz s’est exprimé depuis l’Institut d’études de sécurité nationale de l’Université de Haïfa, mardi. Benny Gantz a affirmé que le président syrien Bachar al-Assad « encourageait l’agression contre Israël dans le plateau du Golan ».

Gantz a aussi nié catégoriquement les allégations de la Syrie selon lesquelles l’armée israélienne serait entrée dans le territoire syrien : « La patrouille a effectué des rondes le long la frontière syrienne, mais n’a pas pénétré en territoire syrien, c’est tout simplement absurde ».

Il a par ailleurs précisé que « les chances qu’une guerre régionale n’éclate sont faibles ».

« Les Syriens maintiennent leurs forces dans le Golan, mais la plupart d’entre eux combattent les rebelles. Je ne pense pas que le Liban a la capacité d’affronter Israël, et le Hezbollah ne dispose que de moyens limités. Je ne pense pas que ce soit dans l’intérêt de l’Egypte de franchir le Rubicon entre la paix et la guerre », a-t-il affirmé.

« Cependant, il existe de très fortes chances qu’éclatent plusieurs incidents, comme les opérations Pilier de Défense ou Plomb Durci, qui étaient limitées dans le temps et la force », a expliqué le chef d’état-major de Tsahal, précisant qu’il est « de notre devoir de veiller à ce que ces types d’opérations soient aussi courtes que possible ».

Concernant les allégations selon lesquelles Israël a été impliqué dans les affrontements entre les rebelles syriens et les forces du Hezbollah pro-Assad à Qusair, Gantz a déclaré qu’elles étaient « complètement ridicule ».

L’agence d’information officielle syrienne SANA a rapporté que les forces syriennes avaient déclaré avoir détruit un véhicule militaire israélien qui avait franchi la frontière syrien et atteint le village de Bir al-Ajam.

Ce rapport a averti que toute tentative de violation de la souveraineté syrienne serait punie par des « représailles immédiates et fermes », notant que l’incident était une nouvelle preuve des liens entre Israël et les forces rebelles.

« La Syrie est prête pour un conflit avec Israël, nous avons des armes stratégiques. L’armée syrienne est prête à répondre à toute menace, les règles ont changé », a déclaré un ministre syrien, Halef al-Muftah, sur la chaîne de télévision Al Manar appartenant au Hezbollah, au Liban.

Le Général-Major israélien Eyal Eizenberg a quant à lui déclaré que Tsahal sera « obligé de faire face à des tirs de roquettes lourdes. Les armes possédées par nos ennemis sont de longue portée et ont de grandes capacités de frappe », ajoutant que si un conflit devait éclater, il faudra faire face à des « jours difficiles ».

Il a toutefois ajouté que « Israël a dix fois la capacité de détruire » par rapport à ses ennemis, leur recommandant de « réfléchir à deux fois avant de détériorer la situation ».

Sarah Lalou

Article publié sur le site de Guysen News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s