Tsahal : baisse du nombre de combattants

Le taux d’enrôlement du mois de mars montre que seulement 71,6% des recrues capables physiquement et mentalement, demandent un rôle de combattant. Une baisse importante par rapport à l’année dernière. Le porte-parole de Tsahal annonce cependant que « la motivation à occuper des postes de combattants est particulièrement élevée ».

Selon une étude du quotidien israélien Yedioth Ahronoth, le nombre de recrues qui souhaitent servir dans les unités combattantes de Tsahal a diminué – chiffres pris à partir du taux d’enrôlement en mars. Le taux de recrues qui obtiennent l’autorisation de combattre, et demandant à être intégrés dans des unités de combat, se situe seulement à 71,6%.

Yedioth Ahronoth avait montré déjà en janvier que l’armée israélienne enrôlera en 2013 le nombre le plus faible de nouvelles recrues depuis 20 ans.

Ce chiffre parait être en baisse continue depuis la fin de l’Opération « Plomb Durci », il y a de cela quatre ans.

L’armée israélienne espère que cette baisse de motivation est temporaire, et a expliqué que ces données doivent être comparées à des périodes d’enrôlement similaires, afin d’observer les mêmes qualités distinctives.

Cependant, une diminution notable existe par rapport à la période d’enrôlement de mars 2012, qui présentait un chiffre de 72,4%.

Parmi les soldats qui désirent servir dans les unités de combat, la plupart demandent à être dirigés vers la brigade Golani, ensuite celle des parachutistes, de Givati, de Nahal, et enfin la brigade de Kfir.

Au sein de Golani, pour chaque poste de combattant ouvert, il y a cinq candidats, pour les parachutistes quatre prétendants, et pour Givati, Nahal et Kfir, deux.

Toutefois, les demandes d’enrôlement pour l’Ingénierie, l’Artillerie et le Corps blindé sont très rares, et à plus d’une occasion, le bureau de recrutement militaire doit envoyer de nouvelles recrues sur des bases de formation de ces corps, sans l’avis des soldats.

Une autre préoccupation de l’armée se trouve dans la difficulté de remplir les rangs des brigades de combat féminines, y compris dans le déploiement de la Défense aérienne.

L’armée israélienne ne peut pour l’instant fournir aucune origine spécifique expliquant la diminution de motivation.

Une des pistes est celle que la guerre suscite une motivation profonde à servir dans les unités de combat, afin de défendre le pays.

Le nombre de nouvelles recrues a également diminué depuis 2005 en raison d’une baisse progressive du taux de natalité et du nombre de nouveaux immigrants, ainsi que d’une augmentation de l’exemption du service militaire.

Environ 26% des personnes éligibles pour effectuer le service militaire en 2013 ne seront pas obligés de servir dans Tsahal. 13,5% seront exemptées pour des raisons religieuses, 4% pour des raisons mentales, 2% pour des raisons de santé, 3% en raison de leur casier judiciaire, et 3% parce qu’elles résident à l’étranger.

Selon la Direction des ressources humaines de Tsahal, les chiffres devraient augmenter en vue du programme de Yair Lapid d’intégrer les religieux haredim et les Arabes au sein de Tsahal.

Le Porte-parole de Tsahal annonce également que « ces dernières années, la motivation à servir à des postes de combat a été particulièrement élevée : en moyenne de 71% à 76% des recrues qualifiées pour le faire expriment le désir de servir à des postes de combat et sont placées dans un large éventail de postes ».

« Le niveau de motivation à être combattant est nettement supérieur à ce qu’il était jusqu’à il y a quatre ans, lorsque le taux moyen se situait à moins de 70% », a-t-il démontré.

Sarah Lalou

Article publié sur Guysen News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s